Apus apus   Société allemande de sauvegarde du
  martinet
ActualitésLe martinetOiseau trouvéVétérinaireHôpital pour martinetsL' associationNous aiderDivers
 deutsch english español italiano polski Nous aider  →  Installation de nichoirs
 

Nids artificiels pour martinets noirs

Les martinets noirs nichent dans des cavités. Ils sont présents dans notre pays de début, mi ou fin avril selon les régions, jusqu’à début août, ou septembre, pour certains d’entre eux. Leurs nids sont strictement protégés et ce, toute l’année. Les martinets noirs sont synanthropes: ils nichent dans des bâtiments construits par les hommes, souvent à l’insu de ces derniers. Leur nature les conduit à nicher « spontanément » dans des cavités situées sur les bâtiments, principalement dans les édifices ou dans les bâtiments industriels anciens et élevés. En effet, les bâtiments modernes, tout comme ceux ayant fait l’objet de travaux de rénovation afin de minimiser les déperditions d’énergie, ne présentent pratiquement plus aucune cavité naturelle. Les martinets affectionnent les espaces sombres situés dans les corniches ou sous et derrière les gouttières. Ils apprécient également les trous situés sur les façades, sous les rebords de fenêtre, dans les caissons de volets roulants non étanches (avec ou sans moteur), mais aussi derrière les façades ou les habillages de toiture, notamment dans les cas de toits plats. Leurs trous d’envol peuvent être très petits et ne sont pas toujours visibles du dessous. On ne les repère alors qu’en fin de journée, lorsque les oiseaux effectuent leur manœuvre d’entrée au nid. Malheureusement, les sites de nidification naturels disparaissent peu à peu. Les travaux d’isolation, les réfections de toiture, les répulsifs et les pointes en fer anti-pigeons, une méconnaissance de la loi, ainsi qu’une mauvaise appréhension de la situation font que les martinets - et ils ne sont pas les seuls - ont de plus en plus de mal à nicher. Ces oiseaux ont une longévité importante - on ne remarque leur absence en été que lorsqu’ils meurent sans être remplacés.

Les martinets sont des oiseaux grégaires. Ils aiment voler et nicher en groupe. La présence de plusieurs sites de nidification proches les uns des autres ne les gêne pas, bien au contraire. Généralement, les martinets s’établissent dans les endroits déjà survolés par des congénères. Cela marque la présence éventuelle de sites de nidification.

Comme nous l’avons déjà souligné, ces oiseaux n’aiment rien tant que les entrées de cavités sombres (aucun d’entre eux ou presque n’y résiste). Les endroits où ils nichent doivent posséder un accès direct. En effet, ils n’élisent domicile que dans les lieux possédant un accès par dessous ou par devant.

Les martinets abordent l’entrée du nid par en-dessous. Ce dernier doit donc se situer à 5 mètres du sol au minimum.

 

Si vous souhaitez installer des nichoirs, vous devez tenir compte de plusieurs paramètres. En règle générale: afin d’éviter ou de minimiser les salissures de la façade, les trous d’envol doivent être placés à l’avant du nichoir et non dessous. Les martinets doivent impérativement disposer d’une hauteur minimum de 5 mètres entre le nichoir et le sol. Pour augmenter les chances d’occupation, un nichoir doit être installé dans un quartier où se trouvent déjà des martinets. L’orientation idéale est l’est, le nord-est ou le nord, afin que le soleil ne tape pas trop fort sur le nichoir et que la température à l’intérieur demeure supportable. Il existe dans le commerce de nombreux modèles de nichoirs adaptés aux différentes configurations de bâtiments. Si vous êtes bricoleur, vous pouvez aussi les fabriquer vous-même.

Les nichoirs ne doivent pas être trop exigus!

N’oubliez pas que le martinet possède une envergure d’envion 40 cm et peut avoir de un à trois oisillons. Les martinets juvéniles observent depuis le nichoir ce qui se passe à l’extérieur. En outre, ils pratiquent des « pompes » : ils prennent appui sur leurs ailes et se soulèvent pour renforcer leurs muscles pectoraux. Ils ont donc besoin de place. À l’heure actuelle, nombreux sont les martinets qui occupent de tout petits espaces naturels. Cette tendance s’explique par la raréfaction des sites. Dans les nids de faibles dimensions, la chaleur s’accumule plus facilement et le risque de voir les jeunes sauter hors du nid lors de fortes chaleurs est accru. Par conséquent, il est recommandé de choisir des nichoirs suffisamment spacieux.

Les martinets nichent dans la partie arrière de la cavité. Dans un nichoir, c’est donc le coin situé à la diagonale de l’entrée qu’ils occuperont. Ils préfèrent les nids simples. Un pondoir d’environ 1cm de profondeur et 10 cm de diamètre les incitera à nicher. Pour garnir le nid, les martinets se servent de ce qu’ils glanent dans les airs. Ne mettez pas de nids artificiels dans votre nichoir.

 

 

Faites en sorte que les moineaux et les étourneaux (deux espèces également protégées et qui nichent dans les bâtiments) ne puissent occuper votre nichoir. Ils construisent d’autres types de nid et utilisent toutes sortes de garnitures, dont certaines (fils, ficelles) peuvent être de véritables pièges pour les martinets. Un dispositif bloquant l’entrée des étourneaux est donc nécessaire. Si votre maison abrite un site de nidification accessible, il peut être judicieux de le fermer à l’automne, après le départ des martinets, et de le rouvrir fin avril. Si vous installez un nichoir, assurez-vous que vous pouvez l’atteindre sans trop de difficultés. N’hésitez pas à l’ouvrir et à le contrôler une fois que les martinets sont partis. Retirez tout ce qui n’est pas utile pour les martinets et encombre le nichoir : bouts de plastique, ficelles, œufs, oisillons morts. N’utilisez aucun produit chimique pour lutter contre les parasites. Dans la nature, le nid d’un martinet est spartiate. Solide néanmoins, il est utilisé d’année en année.

 

Voici à quoi il ressemble:

Les corvidés (pies, corneilles…) guettent les martinets lorsqu’ils entrent dans le nid et lorsqu’ils en sortent. Assurez-vous qu’ils ne puissent pas se poser directement sur le nichoir.
Auparavant, il était recommandé de ne pas nettoyer les nichoirs. À tort, car chaque année nous accueillons des martinets pris dans des fils ou ficelles; chaque année, des cas nous sont rapportés selon lesquels certains nichoirs sont si remplis que les pauvres oiseaux n’ont d’autre choix que de déposer leurs œufs près du trou d’envol ; chaque année, des martinets sont retrouvés morts dans des nichoirs, car ils sont restés empêtrés dans la garniture de nidification sans pouvoir se dégager. Le manque de sites de nidification pour les oiseaux nichant dans les bâtiments augmente la concurrence: toute place est bonne à prendre, même la moins adaptée.

En collaboration avec un atelier de menuiserie, nous avons créé le modèle de nichoir ci-dessous. Pour plus de détails, veuillez cliquer ici: Nichoirs de la maison d’arrêt de Heimsheim

 

Vous trouverez les instructions de montage sur Internet.

L’atelier de menuiserie Sassen propose également d’autres modèles de nichoirs.

 

 

ATTENTION!N’insérez jamais de tuiles de ventilation et ne percez jamais de trou d’envol sans fixer un nichoir derrière ! L’espace situé derrière l’ouverture deviendrait alors un piège mortel pour les martinets, qui pourraient entrer, mais plus sortir (voir photo ci-contre).

Dès l’annonce de travaux de construction, de transformation ou de réfection, vous pouvez anticiper et remplacer les nichoirs existants par d’autres ne laissant visible depuis l’extérieur que le trou d’envol. Certains modèles peuvent être placés sous l’isolation, mais il est également possible d’utiliser des blocs creux spéciaux.

Si vous faites refaire la façade de votre maison, rénover le toit ou réaliser des travaux d’isolation alors que des martinets sont déjà en place, vous devez lire attentivement ceci:
Les sites de nidification des martinets sont strictement protégés et ce, l’année durant. Cela signifie que si vous effectuez des travaux entre septembre et avril (lorsque les martinets ont quitté l’Europe) , vous avez besoin d’une autorisation. Pendant la période de nidification, il va de soi que toute action susceptible de nuire aux martinets est à proscrire. Il peut être utile de rappeler que les nichées issues d’espèces protégées sont elles aussi protégées. Par conséquent, les sites de nidification ne doivent en aucun cas être bouchés avec de la mousse expansive, rendus inaccessibles par des fils de fer, un échafaudage, ou détruits de toute autre manière. L’important, ce n’est pas une date dans un calendrier, mais la présence de martinets: certains d’entre eux finissent d’élever leurs jeunes fin juillet ou mi-août!

Si vous devez ou souhaitez créer des hébergements de remplacement, vous devez savoir ceci : les martinets sont extrêmement fidèles au lieu où ils nichent. Ils utilisent le même site de nidification toute leur vie et ont beaucoup de mal à en changer au cas où celui-ci viendrait à disparaître. Les couples nicheurs empruntent chaque année le même trou d’envol. Si, à trois mètres de distance de leur site, se trouve un nichoir, ils l’ignorerons ou n’oseront pas s’en approcher. Aimantés par leur site habituel, il s’aperçoivent souvent trop tard que l’entrée a été bouchée et se blessent en volant trop près. En effet, les martinets volent très vite, même lorsqu’ils arrivent au nid. Les blessures sont généralement graves.

Installer un nichoir à l’endroit exact où se trouvait l’entrée de leur site est l’idéal. Si aucun site n’existait auparavant, privilégiez les angles et les niches: sous l’avancée du toit, à la jonction entre une gouttière et un tuyau de descente…

Pour choisir le bon nichoir, tenez compte des particularités de votre habitation et de la configuration du lieu.

Points de vente de nichoirs pour martinets:

Buchenstraße 9
D-65933 Frankfurt

Tel.:+49(69)35 35 15 04
Nous ne prenons en charge que les martinets! Pour les autres espèces, veuillez vous adresser aux centres de soins des différentes régions:
http://www.uncs.org/
 
Martinets  ·  Mentions légales  ·  Accès  ·  Aperçu ·  deutsch english español italiano polski