Apus apus   Société allemande de sauvegarde du
  martinet
ActualitésLe martinetOiseau trouvéVétérinaireHôpital pour martinetsL' associationNous aiderDivers
 deutsch english español italiano polski Vétérinaire  →  Urgences
 

Urgences

Un martinet est un cas d’urgence lorsque son état empêche tout examen approfondi et que sa vie est potentiellement menacée. Des mesures d’urgence destinées à maintenir l’oiseau en vie sont alors nécessaires avant de pouvoir procéder à un examen complet.

Parmi les cas d’urgence figurent:
-    les martinets accidentés, en état de choc ou présentant un grave traumatisme,
-    les martinets présentant d’importantes hémorragies,
-    les martinets adultes fortement amaigris et/ou présentant une exsiccose,
-    les juvéniles fortement amaigris et/ou présentant une exsiccose,
-    les martinets présentant une dyspnée importante,
-    les martinets soumis pendant une longue période à un régime alimentaire
     totalement inadapté et présentant une atteinte sévère de l’état général,
-    les martinets présentant une atteinte sévère de l’état général pour une
     raison inconnue,
-    les martinets présentant des dommages au niveau du plumage avec un
     risque de répercussion sur l’état général.


Premier secours: les gestes qui peuvent sauver


Dyspnée:

Elle peut être due à une cause mécanique : ouvrir le bec, vérifier la gorge et le cas échéant, enlever l’élément qui entrave la respiration (sang, salive, glaires, nourriture coincée).


En cas de bruits respiratoires (sifflements, bruits de succion): Furosemid en une prise de 1 à 2 mg max. /kg par voie orale ou intramusculaire ; si les symptômes réapparaissent, refaire le traitement les deux à trois jour suivants. Une exsiccose peut survenir dans la foulée du traitement.


En cas de pauses respiratoires:Dimethylbutyramid en gouttes afin de stimuler la respiration. Mise en garde: ne pas mettre les gouttes directement dans la gorge (risque d’une pneumonie d’aspiration), mais les étaler sur la muqueuse pharyngée.


En cas d’arrêt respiratoire : tentatives de réanimation avec Doxapram en gouttes par voie orale ou au moyen d’une injection intramusculaire de 10 mg/kg.


En cas de dyspnée sévère (bruits étranglés, crises d’étouffement) et d’absence de réaction aux traitements, l’oiseau doit être euthanasié sans délai.


Choc:

En remplissage vasculaire lors des états de choc, on effectuera une injection sous-cutanée (à la pliure du genou) de 0,8 à 1 ml de Ringer-Lactat à température corporelle. Les oiseaux en état de choc recevront en outre une injection de corticoïde en intramusculaire (Prednisolone 5 mg/kg, à faire une seule fois).

 

Injection sous-cutanée à la pliure du genou © I. Polaschek

 

Cachexie / exsiccose:

En remplissage vasculaire ou pour obtenir une stabilisation de la circulation sanguine, on administrera par voie sous-cutanée et à température corporelle de 0,8 à 1 ml d’Amynin / Ringer-Lactat au rapport1:1. Il est possible de répéter l’opération deux à trois fois avec un écart de huit à douze heures. Le café chaud donné goutte à goutte de 15 à 20 minutes environ après l’injection apparaît comme un bon stimulant de la circulation sanguine. En cas de collapsus circulatoire, nous recommandons l’Etilefrinhydrochlorid (0,2 à 1 mg/kg par voie orale ou intramusculaire) et le g-Strophantin (goutte à goutte par voie orale). En cas d’acidose métabolique due à une longue phase de jeûne ou de sous-alimentation, il convient d’effectuer une injection sous-cutanée de bicarbonate de sodium 4,2 % à raison de 15 ml / kg (à faire une seule fois).


Hypothermie:

Il faut créer un apport de chaleur externe (30 - 35° C) à l’aide d’un oreiller chauffant ou d’une lampe à infrarouge. Ne pas tenter de nourrir ni d’abreuver l’oiseau tant que la respiration et la circulation sanguine ne sont pas stabilisées. Il est possible en revanche de lui fournir un apport de produits reconstituants, qui seront administrés par voie parentérale pendant une durée de 12 à 24 heures.


Crampes et convulsions:
L’administration par voie intramusculaire de Diazepam (une seule injection de 5 mg/kg) peut se révéler bénéfique. De plus, en cas de traumatisme crânien et de troubles du système nerveux, il convient d’administrer un complexe de vitamines B (10 à 30 mg/kg par voie sous-cutanée ou intramusculaire, à faire une seule fois). La teneur en vitamine B1 ne doit pas dépasser 5 mg/kg.


Saignements:

Selon l’endroit où ils surviennent, les saignements sont arrêtés par une simple pression du doigt, par un bandage compressif, par l’utilisation d’hémostatiques locaux (chlorure de fer III ou crayon au nitrate d’argent à usage topique) et/ou systémiques.


Plaies ouvertes / fractures:

Dans la mesure où l’oiseau a des chances de guérison, nettoyage de la plaie/ostéosynthèse sous anesthésie générale. Si l’oiseau n’est pas en état de supporter une anesthésie, la prise en charge chirurgicale des plaies devra être différée. En attendant l’opération, il faut mettre en place une protection stérile de la plaie et une contention provisoire. Les tissus et les os ne doivent en aucun cas se dessécher. N’oubliez pas d’administrer des analgésiques!


Lésions oculaires:
Analgésiques en application locale et systémique. Prendre rendez-vous le plus rapidement possible avec un spécialiste pour savoir si l’œil lésé pourra guérir. Si tel n’est pas le cas, faire euthanasier l’oiseau.


Plumage souillé:
En cas de plumage très souillé, on peut tenter dans un premier temps et après avoir mis l’oiseau sous anesthésie générale, de le nettoyer avec de l’eau tiède et un détergent classique. Cela permettra d’éviter que l’oiseau, en nettoyant ses plumes, absorbe une trop grande quantité de substance étrangère. Il faut parvenir à déterminer le plus vite possible de quelle substance il s’agit, afin de trouver le détergent adéquat. Il convient toutefois de se montrer prudent : un grand nombre de détergents risquent de se révéler extrêmement toxiques pour l’oiseau!

 

Buchenstraße 9
D-65933 Frankfurt

Tel.:+49(69)35 35 15 04
Nous ne prenons en charge que les martinets! Pour les autres espèces, veuillez vous adresser aux centres de soins des différentes régions:
http://www.uncs.org/
 
Martinets  ·  Mentions légales  ·  Accès  ·  Aperçu ·  deutsch english español italiano polski